Archives de catégorie : Communication

Le 03 juin 2021 à 19h en visio : Marlène Jouan à la Chaire de Philosophie à l’hôpital de Clermont-Fd

Voici l’annonce de la prochaine séance de l’antenne de la Chaire de philosophie à l’hôpital de Clermont-Ferrand :
« Autonomie et vulnérabilité en situation clinique. »
Marlène Jouan
le 3 juin de 19h à 21h.

L’inscription est directement accessible depuis le site de la Chaire de philosophie :

https://chaire-philo.fr/calendrier/autonomie-et-vulnerabilite-en-situation-clinique/?fbclid=IwAR1gp3_208D1KyKatGprW6FxlfthWeitL6aiUX5BktwDNelDwAhQM0qrYVE

Le 29 mai 2021 de 15h à 18h : séance de dédicace de Marie-Elisabeth SANSELME-CARDENAS pour son livre « 2020 l’abécédaire d’une pandémie » à la Librairie Les Raconteurs d’histoires à Chamalières

 » 2020 l’abécédaire d’une pandémie » (éditions Spinelle)

Séance de dédicace

samedi 29 mai 2021 de 15h à 18h

Librairie LES RACONTEURS D’HISTOIRES

16 ter Avenue des Thermes 63400 Chamalières tel : 04 73 16 83 62

Ce livre est un essai et un témoignage personnel d’une femme, médecin et citoyenne sur la pandémie qui nous a tous touchée.Cet essai, mêlant médecine, philosophie, histoire et psychanalyse, propose un monologue érudit et intimiste sous forme d’abécédaire.

Marie-Elisabeth SANSELME-CARDENAS est médecin gynécologue obstétricien et psychanalyste à Clermont-Ferrand.

Thèse en sciences de l’Education

UNIVERSITE DE NANTES

ECOLE DOCTORALE N°603 Education, Langages, Interaction, Cognition, Clinique Spécialité: Sciences de l’ Education

Par Marie-Pierre LOTON

La bientraitance pédagogique : une relation de confiance partagée, une attention ajustée.

Thèse présentée et soutenue à Nantes, le 5 octobre 2020

Unité de recherche Centre de Recherche en Education de Nantes (CREN)-EA2661

Lien vers le résumé : https://www.theses.fr/2020NANT2023

Accéder directement à la thèse

Visioconférence 1er avril 19h-21h, Chaire de philosophie à l’ Hôpital

Prochaine rencontre du séminaire de Clermont-Ferrand de la Chaire de philosophie à l’Hôpital : le jeudi 1er avril 2021 de 19h à 21h en visioconférence :

Hippocrate et l’expérience de la crise

par Alain Petit

https://twitter.com/hospiphilo/status/1373377215644192778?s=09

Chaire de Philosophie à l’hôpital on Twitter“Jeudi 1 avril à 18h : « Hippocrate et l’expérience de la crise » avec #AlainPetit #SéminairedeClermont @UCAuvergne @CHUClermontFd S’inscrire En distanciel sur Zoom https://t.co/S8B2HfWGJm”twitter.com

Sortie du livre de Marie-Élisabeth Sanselme-Cardenas : 2020, l’abécédaire d’une pandémie

Nous avons le plaisir de vous faire part de la sortie du livre écrit par notre présidente Marie-Élisabeth Sanselme-Cardenas, pendant la fin du premier confinement de 2020

2020, l’abécédaire d’une pandémie

Éditions Spinelle

Vous pouvez, si vous le souhaitez, le commander sans frais sur le site des éditions Spinelle dont le lien est ci-dessous :
https://nouveautes-editeurs.bnf.fr/annonces.html?id_declaration=10000000625923&titre_livre=2020_L%E2%80%99ab%C3%A9c%C3%A9daire_d%E2%80%99une_pand%C3%A9mie_
Le livre est inscrit pour être peu à peu disponible sur les plateformes des libraires et les différentes plateformes de vente.
À Clermont-Ferrand, la librairie des Volcans est informée.

Nouveau livre de Cynthia Fleury : CI-GÎT L’AMER – Guérir du ressentiment

Cynthia Fleury

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est contributor_87857_195x320.jpg

Ci-gît l’amer

Guérir du ressentiment

Collection Blanche, Gallimard, parution : 01-10-2020
La philosophie politique et la psychanalyse ont en partage un problème essentiel à la vie des hommes et des sociétés, ce mécontentement sourd qui gangrène leur existence. Certes, l’objet de l’analyse reste la quête des origines, la compréhension de l’être intime, de ses manquements, de ses troubles et de ses désirs. Seulement il existe ce moment où savoir ne suffit pas à guérir, à calmer, à apaiser. Pour cela, il faut dépasser la peine, la colère, le deuil, le renoncement et, de façon plus exemplaire, le ressentiment, cette amertume qui peut avoir notre peau alors même que nous pourrions découvrir son goût subtil et libérateur. L’aventure démocratique propose elle aussi la confrontation avec la rumination victimaire. La question du bon gouvernement peut s’effacer devant celle-ci : que faire, à quelque niveau que ce soit, institutionnel ou non, pour que cette entité démocratique sache endiguer la pulsion ressentimiste, la seule à pouvoir menacer sa durabilité? Nous voilà, individus et État de droit, devant un même défi : diagnostiquer le ressentiment, sa force sombre, et résister à la tentation d’en faire le moteur des histoires individuelles et collectives. 336 pages, 140 x 205 mm
Achevé d’imprimer : 01-09-2020

Genre : Essais Catégorie > Sous-catégories : Connaissance > Philosophie, sciences cognitives – Psychologie, psychanalyse, psychiatrie

Nouveau livre de Jean-Pierre Lebrun : Un immonde sans limite

Jean-Pierre LEBRUN

Un immonde sans limite

25 ans après Un monde sans limite

Lire l’entretien avec Jean-Pierre Lebrun

L’avènement de « l’individu total », de celui qui ne doit rien à la société mais peut en revanche tout exiger d’elle, construit une société de « l’immonde », caractérisée par la disparition de la limite reconnue collectivement.

Le fait de nous être libérés à juste titre des carcans du patriarcat et du religieux nous a laissés croire que nous n’avions plus à nous soucier de la construction de la réalité psychique, que nous serions d’emblée des êtres libres et autonomes. Notre fascination pour les progrès scientifiques et technologiques nous a rendu sourds et aveugles à ce qui fait notre humaine condition. Pourtant, nous sommes et restons des êtres de langage – des parlêtres – forcément dépendants des premiers autres, souvent les parents, et de la société dans laquelle nous vivons, et à partir desquels nous nous construisons comme sujets, et non comme des individus autonomes, voire autoengendrés.

L’auteur analyse les conséquences – sur la vie psychique, la vie politique, la clinique, l’éducation – de cet individualisme exacerbé qui a déconnecté le citoyen de son implication dans le lien social. Il montre la place que les psychanalystes ont aujourd’hui encore à tenir, alors que le risque d’une aliénation sociétale, qui se méconnaît elle même, est sans précédent dans l’Histoire.

Dans la collection Point hors ligne
Parution : 16 janvier 2020